Le déshumidificateur est un appareil ménager capable d’absorber l’humidité présente dans la maison où il est placé et de la transformer en eau distillée, excellente pour diverses utilisations comme, par exemple, pour remplir le réservoir du fer à repasser. C’est un appareil essentiel pour tous ceux qui ont une maison très humide qui doit être restaurée. En effet, grâce au déshumidificateur, il est possible d’éliminer l’excès d’humidité de toutes les maisons dont les plâtres se détachent, toujours pour des problèmes dus à l’humidité. Il s’agit donc d’une alternative aux méthodes domestiques, pour lesquelles vous pouvez consulter ce guide sur le déshumidificateur DIY sur Casalingaperfetta.com, à utiliser lorsque l’humidité à éliminer est élevée.

L’atmosphère qui vous entoure est en grande partie composée d’eau, et son pourcentage, par rapport à l’air, détermine le niveau d’humidité qui, si vous voulez vous sentir bien, doit rester dans certaines limites. Lorsque ces limites sont dépassées, c’est votre corps qui souffre le plus des changements de température, tant pendant la saison chaude qu’en hiver. La tâche du déshumidificateur est précisément de réduire l’excès d’humidité dans l’air, ramenant la situation environnementale dans les limites de l’habitabilité, avec des avantages évidents pour votre corps.

Le premier effet positif est précisément la réduction de la chaleur, ou du froid, que vous pouvez ressentir dès que le taux d’humidité se situe dans les valeurs correctes. En fait, beaucoup de gens sont convaincus qu’un excès d’humidité n’est délétère que lorsqu’on fait face à des températures estivales, alors qu’il est très important même en hiver, et ce parce que l’excès d’eau gèle la peau, en raison de sa forte conductivité électrothermique, et augmente par conséquent la sensation de froid. Pendant l’été, l’effet est similaire, car l’humidité, avec la chaleur, ne laisse pas la peau respirer et la sueur ne s’évapore pas. Cela empêche la peau de se refroidir et augmente la sensation de chaleur suffocante. C’est aussi parce que l’humidité a la capacité de faire dilater l’atmosphère, en diminuant la pression, tout comme la chaleur, en raison de la caractéristique, typique de l’eau, de peser moins que les deux autres composants, l’azote et l’oxygène.

Ainsi, si vous mettez un déshumidificateur en marche, dans la maison ou dans l’environnement de travail, vous obtenez tout d’abord l’effet de rendre l’air plus respirable, et des changements de température plus supportables. Un autre effet, que vous obtenez avec le déshumidificateur en marche, est que la pièce devient plus sèche, avec tous les avantages qui impliquent une quantité d’eau moindre dans l’environnement, comme la lutte contre les champignons, les moisissures et les bactéries, qui se développent dans un environnement très humide et poussiéreux. L’air de la pièce où l’on respire, en effet, lorsqu’il n’y a pas d’échange, facilite l’accumulation de poussière qui, rendue fertile par l’humidité abondante, permet aux champignons et aux moisissures de se multiplier et aux spores de s’enraciner plus facilement, dont beaucoup sont dangereuses pour la santé de tous, et pas seulement de ceux qui souffrent d’allergies. Le déshumidificateur, dans ce cas, non seulement enlève aux spores l’humidité nécessaire aux champignons pour se nourrir de la poussière, mais il déplace aussi l’air en évitant la stagnation.

Il faut également tenir compte du fait que le déshumidificateur élimine l’eau, de l’air ambiant, grâce à un processus de condensation créé par son onduleur. L’explication de l’ensemble du cycle peut être complexe, mais si vous voulez le synthétiser, il suffit de prendre l’air humide de l’environnement, de le travailler de manière à séparer la partie liquide, qui s’accumule dans un réservoir ou finit dans le drain, et de remettre l’air, maintenant suffisamment sec, dans le même environnement d’où il l’a pris. Au cours de ce processus, tant avant, lorsqu’il recueille l’air, qu’après, lorsqu’il le renvoie dans le milieu environnant, le déshumidificateur le fait passer à travers des filtres, qui ont pour tâche de retenir la poussière et les autres impuretés, avec pour résultat de faire circuler dans la pièce un air beaucoup plus pur, au bénéfice total de ceux qui y vivent, et au détriment des champignons et des bactéries, dont il retire la substance vitale. Par conséquent, l’air qui sort du déshumidificateur, en plus d’être plus sec, est également plus sain.

Une autre cause d’accumulation d’humidité dans la maison est le linge étalé pour sécher sur le séchoir. Lorsqu’il fait froid et qu’il pleut, vous savez, le linge est évacué dans la maison, et l’eau qui libère les chiffons finit dans l’air de la pièce où se trouve la corde à linge, à moins que vous n’allumiez un déshumidificateur juste en dessous de la lessive. Beaucoup de ces appareils sont équipés d’un système de séchage du linge, qui est capable de collecter toute l’eau des vêtements, mais, dans tous les cas, il suffit de placer n’importe quel déshumidificateur, et il s’acquittera aussi très bien de cette tâche.

Il vous suffira de forcer l’hygromètre, en mettant la fonction de cycle continu, et le déshumidificateur retirera toute l’eau en peu de temps, laissant les chiffons et l’environnement secs. Cependant, les appareils qui ont la fonction de séchage ont aussi l’avantage non négligeable de libérer de l’air chaud dans l’environnement pour sécher les tissus plus rapidement. Le déshumidificateur restitue déjà, en fin de cycle, un air légèrement plus chaud, mais lorsque, à cet effet déjà existant, on ajoute un convertisseur ou une petite résistance, l’environnement se réchauffe également.

En résumé, l’utilisation d’un déshumidificateur dans la maison a pour effet de réduire l’humidité dans les pièces où vous le mettez en marche, d’améliorer l’habitabilité et votre réaction aux changements de température, d’éviter la formation de champignons et de bactéries, de déplacer l’air et de le purifier de la poussière.